Le travail en prison

juin 22, 2018 Non Par lirepourensortir

Qui travaille en prison ?

Le travail est un droit pour ceux qui :

  • sont en bonne santé physique et mentale
  • ont un projet de réinsertion ou une famille à charge ou qui doit indemniser les victimes
  • ont un comportement modèle ou un comportement perturbateur que l’on veut calmer

 

Où travaillent les personnes détenues ?

En concession : pour le compte d’entreprises extérieures (travail de conditionnement, montage de composants électroniques, pliage, collage…)

Lieu : unité de production dans l’enceinte de la prison, parfois en cellule.

Pour la régie industrielle des établissements pénitentiaires (RIEP) : c’est à dire le service général de la prison (restauration, entretien des lieux de vie, maintenance, fabrication des pièces destinées aux prisons…)

Lieu : pièces communes de la prison.

A l’extérieur dans le cas d’une semi-liberté.

 

Quelle est la législation ?

Législation

Réalité

Le droit du travail ne s’applique pas en prison
Le salaire est réparti entre le pécule de libération, l’indemnisation des parties civiles et la part disponible pour le détenu A partir de 200€, 30% sont prélevés, le détenu dispose alors de 70% de la somme gagnée.
Le salaire minimum est compris entre 1,52€ de l’heure et le SMIC Le salaire est variable : 80€ par mois pour le travail en concession et jusqu’à 200 voire 400€ par mois pour le service général de prison
Incitation à trouver un travail pour chaque détenu 41,3% des détenus travaillent
Objectif : favoriser la réinsertion des détenus Le travail non qualifié n’apporte pas de connaissances spécifiques.

 

 

Sources :

Service public ; Ministère de la Justice ; Le Monde ; Huffington Post ; Ministère de la Justice ; l’express