– Grand Prix du Jury 2022 – Personne détenue

 

– Prix Coup de Cœur 2022 – Personne détenue

Présidé par Leïla Slimani, le jury du concours d’écriture, réuni le 8 septembre a été presque unanime : c’est à La Traversée, un texte bouleversant sur le destin d’une migrant qui traverse la Manche, que revient le Prix Coup de Cœur et à son auteur, incarcéré à la maison d’arrêt de Nanterre.

Le 12 octobre, Alexandre Duval-Stalla et Maïtena Biraben, tous les deux membres du jury sont allés lui remettre son prix. Il a reçu un livre dédicacé par tous les auteurs membres du jury ainsi qu’une sélection de 12 livres de son choix. Cette superbe cérémonie fût en présence de représentants de la DI Île-de-France, de la cheffe d’établissement, de la coordinatrice culturelle ainsi que des bénévoles de Lire pour en Sortir impliqués à la maison d’arrêt de Nanterre.

 

– Grand Prix du Jury 2022 – Personnel pénitentiaire

Le 8 novembre, au centre pénitentiaire de Salon-de-Provence, Jasmine Grenzi, Conseillère Pénitentiaire d’Insertion et de Probation a reçu le Grand Prix du Jury 2022 pour son poignant et splendide texte intitulé Mère.

Devant une très nombreuse assemblée Jasmine Grenzi a été particulièrement émue de la reconnaissance de Leïla Slimani qu’elle admire.

 

– Prix Coup de Cœur 2022 – Personnel pénitentiaire

remise prix coup de coeur 2022 personnel bois d'arcy

Le 16 novembre, Laurent Ridel, directeur de l’Administration Pénitentiaire, le président de l’association et l’auteur Mathieu Palain se sont rendus à Bois-d’Arcy pour remettre le Prix Coup de Cœur du personnel.

Le magnifique texte est le fruit d’une écriture collective conduite par Madame Durand, psychomotricienne au service médico-psychologique avec la collaboration de 3 personnes détenues. Deux d’entre elles étaient présentes pour la remise des prix.

Nous avons eu la joie immense d’apprendre que notre texte avait obtenu un prix et le plus beau selon nous : le prix coup de cœur du Jury. Chemin interne, immortalisé depuis l’intérieur, adressé et reconnu à l’extérieur. L’impression que cette bouteille à la mer, lancée au large depuis notre bateau, est arrivée jusqu’à vos côtés, à l’endroit du cœur. Savoir que dedans, dehors, nous portons tous la même humanité. Et pour une fois, se sentir appartenir à la même communauté. Au lieu de séparer, d’isoler et de catégoriser, faire résonner pour de vrai le mot réinsérer.

Je terminerai en citant leurs propres mots :

« Chaque battement d’aile, chaque chemin croisé, a ses répercussions et suffit à changer un destin à jamais. »

Éléonore Durand, lauréate, lors de la remise des prix à Bois-d’Arcy

 

Les trois membres du jury n’ont pu récompenser les deux lauréats de la section « Jeune auteur”, sortis de l’établissement depuis.

Voir toutes les actualités