Presse

Affiche programme de lecture LPES

2018

Novembre : S’évader grâce aux livres

Des bénévoles accompagnent des détenus dans un programme de lecture personnalisé. Une ouverture sur le monde et de l’espoir pour l’avenir, au delà des murs de la prison.

Lire

26 Septembre : Catherine Soullard à la Maison d’arrêt de Draguignan – Canal D
Septembre – Octobre 2018 : Apprendre à tourner la page

En plaçant la lecture au coeur du processus de détention, l’association « Lire pour en sortir » a pour objectif de favoriser la réinsertion des détenus et des prévenus en soutenant les activités autour du livre dans les établissements pénitentiaires.

Voir

19 Septembre : Catherine Soullard se livre à Lo Païs puis aux Nourradons (Maison d’arrêt de Draguignan)

L’auteur qui partage son temps entre l’Est-Var et la capitale dédicacera, mardi, son dernier roman Suzanne,1947 à la librairie Lo Païs avant d’aller à la rencontre des détenus de la Maison d’arrêt.

Voir

30 Juin : Des artistes bûcherons en prison (Vidéo)

Voir

29 Juin : Lire pour s’en sortir

Le 8 juin, Vincent Ollivier rencontrait une vingtaine de détenus de la prison de Mont-de-Marsan pour discuter de Toscane, son premier roman paru chez Flammarion.

Lire

5 Juin : Lire pour s’évader mentalement

Paul Éluard, Albert Camus, Winston Churchill, Martin Luther King… Depuis le début du mois de février, ces illustres plumes ont trouvé une seconde jeunesse dans un endroit inattendu : derrière les murs de la Maison centrale de Saint-Maur.

Lire

31 Mai : Joël Dicker à la maison d’arrêt de Draguignan (Vidéo)

Voir

 

30 Mai : Joël Dicker prend la prison au pied de la lettre

Draguignan : le romancier a échangé hier avec une vingtaine de détenus à la maison d’arrêt. Evasion… littéraire pour les prisonnier, experience hors norme pour l’écrivain.

 

26 Mai : La connexion au-delà des murs

« C’est ma photo, c’est bien moi ! ». Avec une bonne dose d’humour, l’écrivain suisse a détendu l’atmosphère, hier après-midi, en accueillant une vingtaine de détenus dans la salle de spectacle de la maison d’arrêt des Nourradons.

 

 

Mars : Elisabeth Gayon, Passeuse de livres

Elisabeth Gayon est bénévole au sein de Lire pour en sortir. Cette association, créée en 2014, propose un programme de réinsertion par la lecture en milieu carcéral. Intervenant à la maison d’arrêt pour femmes de Versailles, cette retraitée vient partager avec les détenues son goût des belles lettres et révéler les potentiels avec des mots.

Lire

1er Mars : La lecture, un outil pour s’évader de prison

Un nouvel atelier a débuté à la prison du Port cette semaine. Mis en place par l’association Lire pour en sortir, il permet aux détenus de s’évader et de préparer leur réinsertion. Notamment en apprenant à lire et à écrire.

Lire

2 février : Alexandre Duval-Stalla, créateur de lire pour en sortir (Vidéo)

Voir

1er Février : Des bouquins pour s’évader

Récemment installée à La Réunion, l’association « Lire pour en sortir » va à la rencontre des détenus pour les initier à la lecture. Un bol d’air et un effort intellectuel qui valorise les prisonnier

Lire

 

2017

 

13 Décembre : S’évader par la lecture

Placer la lecture au coeur du processus de détention et de réinsertion. « C’est un concept nouveau, différent de la visite traditionnelle », assure Claude Saumier. Cet ancien visiteur de prison, qui a longtemps parcouru les couloirs de l’ancien établissement dracénois, a décidé de poursuivre son engagement au sein de la maison d’arrêt des Nouradons.

Lire

12 Décembre : France, l’émancipation et l’évasion par la lecture dans une prison pour femmes

Depuis 2015, l’association « Lire pour en Sortir » propose aux personnes emprisonnées de participer à un vaste programme de lecture. En échange, elles peuvent bénéficier d’une remise de peine. C’est aussi la promesse de riches échanges, avec les auteur-es. Reportage à la Maison d’Arrêt des femmes de Versailles où les participantes ont rencontré l’écrivain Jean-Baptiste Del Amo.

Lire

1er Décembre : Châlons, l’association Lire pour s’en sortir aide les détenus à s’évader avec leurs livres

A Châlons, l’association Lire pur en sortir intervient à la maison d’arrêt. Elle recherche des bénévoles.

Lire

16 septembre : 1 000 détenus lecteurs

L’association Lire pour en sortir, créée par l’avocat Alexandre Duval-Stalla, vient de fêter son 1000ème détenu inscrit à un programme de lecture.

Lire

14 Septembre : Lire pour en sortir

Dans le cadre de son programme de réinsertion par la lecture, l’association Lire pour en sortir organise régulièrement des rencontres avec des écrivains en milieu carcéral. Reportage à Arras.

Lire

Septembre : Le « livre-évasion »

Un jeudi après-midi, dans la bibliothèque de la maison d’arrêt d’Arras. Une douzaine de personnes détenues, deux bénévoles et un professeur détaché de l’Éducation nationale ont réunis autour de Marc Salbert, écrivain et auteur d’Amour, gloire et dentiers, paru au printemps dernier.

Lire

14 Juin : Se réinsérer dans la société par la lecture

L’association « Lire Pour en Sortir » accompagne la réinsertion des détenus par la lecture. Elodie Perroteau, responsable de programmes, explique leurs missions et leur vision du sens de la peine carcérale.

Lire

9 Mai : Lire pour en sortir

« J’ai vu une détenue de 65 ans, qui n’avait jamais lu, s’émerveiller de voir qu’elle était capable de lire un livre », témoigne Françoise Jost. Depuis mai 2016, cette bénévole du Secours catholique accompagne les détenus qui participent à un programme de lecture.

Lire

24 Avril : Tribune, Il faut réduire de 15 000 le nombre de personnes détenues

Un taux de personnes détenues et de surpopulation carcérale jamais atteint en France, la démission du tout nouveau directeur de l’Administration pénitentiaire et le refus de la directrice de la maison d’arrêt de Villepinte, en Seine-Saint-Denis, d’accueillir toute nouvelle personne détenue dans son établissement saturé à plus de 200 % marquent l’échec des politiques publiques menées en matière de sécurité depuis plus de 15 ans à travers des dispositifs pénaux inefficaces

Lire

5 Janvier : En prison, l’évasion par la lecture

Lire pour en sortir… C’est le nom d’une association qui propose un programme de lecture en prison permettant de « gagner » des jours de remise de peine. C’est aussi un moyen pour les détenus de s’évader quelques instants, le temps d’un livre. Reportage auprès des femmes de la maison d’arrêt de Versailles.

Lire

2016

 

16 Décembre : Lire pour « s’évader », ou comment se reconstruire en prison (Vidéo)

Lire pour « s’évader » et se préparer un nouvel avenir: la maison d’arrêt de Versailles, en partenariat avec l’association « Lire pour en sortir », promeut la lecture en prison comme vecteur de réinsertion, une activité prisée des détenues. SUJET.

Voir

15 Décembre : Avec « Lire pour en sortir », les détenus s’évadent par la lecture

Lire pour « s’évader » plutôt que « s’abrutir » devant la télévision : la maison d’arrêt de Versailles, en partenariat avec l’association « Lire pour en sortir », promeut la lecture en prison comme vecteur de réinsertion, une activité prisée des détenues.

Lire

8 Novembre : De la lecture en prison pour une meilleure réinsertion (Vidéo)

L’association Lire pour en sortir permet aux détenus d’avoir des remises de peine en lisant des livres et en remettant des fiches de lecture.

Voir

8 Novembre : L’enfermement à livre ouvert

Partant du principe que la culture favorise la réinsertion, le programme « Lire pour en sortir » vise à intéresser les détenus à la lecture en échange de réductions de peine.

Lire

Octobre : Évasions littéraires

Créée en septembre 2015, l’association « lire pour en sortir » propose de faire du livre un outil de réinsertion culturelle en permettant aux détenus de découvrir les richesses de la littérature. Une initiative originale qui connait un succès grandissant.

Lire

 

7 Septembre : Lire pour en sortir (Audio)

Lire en prison: un bon moyen de « s’évader » et de se cultiver, mais aussi de contribuer à réduire sa peine ! Les explications de Vincent Ollivier, avocat et trésorier de l’association, au micro de Vincent Belotti.

Écouter

5 Septembre : Lire pour sortir de prison (Audio)

Les prisonniers qui s’inscrivent au programme doivent rédiger des fiches de lecture. Une initiative qui ouvre d’autres horizons.

Écouter

1er Septembre : Annonce des 15 nouveaux lauréats La France s’Engage

Bénévoles, volontaires, réservistes, responsables associatifs, professionnels engagés… : les forces de l’engagement se sont rassemblées à l’Elysée, mercredi 31 Août, à l’occasion de l’annonce de la cinquième promotion de lauréats « La France s’Engage ».

Lire

15 Juin : Interview d’Alexandre Duval-Stalla (Vidéo)

Alexandre Duval-Stalla, Président de l’Association Lire pour en sortir.

Voir

6 Juin : Mazarine Pingeot défend l’écriture à la maison d’arrêt

Invitée par l’association Lire pour s’en sortir, la fille de François Mitterrand est allée à la rencontre des détenus pour parler de son travail d’écrivain, ce lundi 6 juin.

Lire

3 Mai : La lecture à l’aide de la réinsertion des personnes détenues (Audio)

Lire pour en sortir est une association loi 1901 qui a pour mission la réinsertion des personnes détenues par la lecture. Elle développe un programme de lecture ouvert à toutes les personnes détenues, elle participe à la sortie de l’illettrisme avec les Enseignants, elle met en place des activités culturelles, répond aux besoins des bibliothèques pénitentiaires et aide à l’insertion professionnelle.

Écouter

25 Avril : Mont-de-Marsan : lire des livres, pour sortir plus vite de prison

L’association Lire pour en sortir et le centre pénitent de Pémégnan ont signé une convention qui permet d’offrir des jours de remise de peine aux détenus qui lisent.

Lire

Mars : Faire entrer la culture en prison, c’est urgent !

Alexandre Duval-Stalla (promo 98) : Avocat, écrivain, maître de conférences en philosophie politique, cet Éco-Fi 98 a créé, en 2014, Lire pour en sortir, une association qui prône la réinsertion des détenus par la lecture. Une démarche innovante et un parcours original.

Lire

Février : Livres contre prison

« Lire pour en sortir » est une association loi 1901, qui a pour objet de favoriser la réinsertion des personnes détenues par la lecture.

Lire

11 Janvier : Pour un livre lu, une réduction de peine (Audio)

Pour un livre lu, une réduction de peine : c’est l’une des mesures prévues par la nouvelle loi pénale qui se met progressivement en place en France. (8’50 – 14′)

Écouter

 

2015

Rapport d’activité de la Fondation ADP 2015

Lire pour en sortir promeut la réinsertion des personnes détenues par la lecture. Quel que soit leur niveau de formation, les volontaires s’engagent à lire au minimum un livre par mois.

Lire

23 Novembre : Évasion littéraire

Réinsérer les détenus et alléger leur peine grâce à la lecture. Une idée brésilienne à l’origine et portée en France par un avocat : Alexandre Duval-Stalla. Passionné de littérature, selon lui la lecture a toutes les vertus : la compréhension de soi-même, l’ouverture aux autres, la connaissance du monde.

Lire

4 Novembre : Aéroports de Paris lance sa fondation contre l’illettrisme

Un chèque de 30 000€ en 2015, 25 000 en 2016 et 20 000 en 2017 pour la réinsertion des détenus via la lecture. Cette jolie enveloppe destinée à l’association Lire pour en sortir a été décidée ce mercredi par la Fondation Aéroports de Paris, lancée officiellement cette semaine.

Lire

23 Septembre : Lancement d’un programme de réinsertion des détenus par la lecture

L’association « Lire pour en sortir » soutenue par le Secours Catholique a lancé un programme pour développer la lecture en prison et favoriser la réinsertion des détenus, qui peuvent bénéficier de remises de peines s’ils s’investissent.

Lire

23 Septembre : Signature de la convention officielle avec la présidente du Secours Catholique

Dossier de presse : signature de la convention officielle avec la présidente du Secours Catholique.

Lire

Juillet-Août : Le livre qui délivre

Grâce à la lecture, l’association « Lire pour en sortir », avec le soutien du Secours Catholique-Caritas France, favorise la réinsertion et la sortie anticipée des détenus.

Lire

1er Avril : « Lire pour en sortir » se rend en prison

« Lire pour en sortir » est une jeune association qui développe notamment des programmes de lecture permettant à des condamnés de bénéficier de réductions de peine.

Lire

 

2014

 

7 Juillet : Réforme pénale : lire des classiques pour réduire la peine

Lire pour sortir de prison, l’idée peut paraître incongrue. Déconnectée de la réalité carcérale : surpopulation, insalubrité, violence physique et morale, détresse psychologique, indigence généralisée. Pourtant, dans le cadre de la réforme pénale, le gouvernement a présenté cet amendement, adopté au Sénat, instaurant un programme de lecture intitulé « Lire pour en sortir ».

Lire

4 Juin : Réforme pénale : Gaymard propose une remise de peine aux prisonniers qui lisent

S’évader par la lecture, c’est littéralement ce que propose Hervé Gaymard. Dans le cadre de la loi sur la réforme pénale, examinée depuis mardi à l’Assemblée nationale, le député UMP doit déposer mercredi soir un amendement proposant une remise de peine « aux personnes condamnées qui lisent un livre et en font un compte rendu écrit », selon le site 20minutes.fr.

Lire

4 Juin : Réforme pénale : un amendement UMP propose une remise de peine contre la lecture de livres

Longtemps, les détenus sont allés se coucher de bonne heure pour (re) lire A la recherche du temps perdu de Marcel Proust. Dans le cadre des débats sur la réforme pénale, le député UMP Hervé Gaymard va proposer, ce mercredi soir, un amendement qui prévoit une remise de peine de cinq jours pour chaque détenu qui aura lu un livre et rédigé une fiche de lecture.

Lire

4 Juin : Lire pour réduire sa peine, un amendement UMP à la réforme pénale

La réforme pénale portée par Christiane Taubira est sur les rails, et de nombreux députés vont embarquer à bord du train pour une pléthore de débats à venir. Le député UMP Hervé Gaymard présentera ce soir un amendement qui proposera des remises de peine aux détenus ayant lu un ouvrage et rédigé une fiche de lecture sur celui-ci. Une proposition déjà expérimentée au Brésil ou en Italie.

Lire