Nos Missions


 

Le programme de lecture

Le fonctionnement :

Le programme de lecture a été lancé en Juillet 2015 à Châlons-en-Champagne, il est ouvert à toutes les personnes détenues volontaires.

  1. La personne détenue s’inscrit au programme de lecture en remplissant une fiche d’inscription, qui est transmise à l’association.
  2. Le participant rencontre un(e) bénévole, qui l’accompagne individuellement.
  3. Il choisit dans le catalogue de 212 titres, un livre qui correspond à son niveau et à son envie. Le bénévole accompagne et conseille le détenu dans son choix.
  4. Il remplit ensuite une fiche de lecture, qui a pour objectif d’amener le lecteur à réfléchir sur l’oeuvre et de constater sa progression.
  5. Sur demande de la personne détenue, lire pour en sortir peut rédiger une attestation personnalisée, qui peut donner lieu à des réductions de peines supplémentaires sur appréciation du Juge d’Application des Peines.

 


« J’ai bien aimé ce livre qui m’a beaucoup rappelé mes souvenirs d’enfance, ça me rappelle aussi les films de Marcel Pagnol en noir et blanc, tous ces beaux paysages sauvages du sud de la France, mais aussi le plaisir de mes enfants quand je leur faisais découvrir cette belle région. Ce que je retire de ce livre c’est qu’avec pas grand-chose on peut être heureux. L’homme peut faire beaucoup de miracles quand il le veut. Plutôt que de détruire et de s’entretuer il pourrait construire et profiter des bonnes choses de la vie. » C., lecteur de L’homme qui plantait des arbres (Jean Giono)


Les chiffres clés du programme de lecture

(Au 31 Août 2018)

 

 

2 200 personnes inscrites depuis le démarrage en 2015

4 900 livres achetés

3 300 fiches complétées

 

67% des livres attribués ont fait l’objet d’une fiche de lecture remplie

Affiche du programme de lecture

Le catalogue du programme de lecture

 


Le soutien au développement des activités culturelles autour du livre

Pour favoriser le lien des détenus avec l’extérieur, la rencontre avec des intervenants est primordiale dans l’objectif de réinsertion des personnes détenues.

Lire pour en sortir a organisé 30 rencontres-auteur en 2017 et 27 sont prévues en 2018.

Ces rencontres sont un moment d’échange et de partage autour d’un livre que les détenus ont eu le temps de lire au préalable. Une rencontre par trimestre et par établissement est organisée, les groupes sont composés de 10 à 30 personnes.

« Nous sommes traités comme des personnes à part entière et non plus des détenus. Nous redevenons, l’espace de deux heures des êtres humains et plus un numéro d’écrou. » S. détenu à Arras

 

Henri-Paul Hoarau s’est rendu à Saint-Denis de la Réunion pour parler de Fièvre à l’îlet Quinquina avec une trentaine de lecteurs le 14 Août 2018 :

 

previous arrow
next arrow
Slider

 

Rencontre auteur dans la maison d’arrêt de Versailles (établissement pour femmes) avec Franck Balandier le 15 Juin 2018 :

 

previous arrow
next arrow
Slider

Rencontre avec Mazarine Pingeot à la Maison d’Arrêt de Châlons-en-Champagne en octobre 2016 :

mazarine-chalons

Première journée culturelle à Châlons-en-Champagne avec la venue de Daniel Rondeau le 21 juillet 2015 :

 

previous arrow
next arrow
Slider

Le soutien à la formation professionnelle dans l’industrie du livre

 

  • Dans un principe d’accompagnement des personnes détenues pour leur réinsertion après la sortie, l’association souhaite participer à la création d’une formation professionnelle autour des métiers du livre. Une formation qui pourrait donner lieu à un programme d’embauche, notamment pour les courtes peines en liaison avec l’industrie du livre :

– Dans les services de livraison

– Dans l’imprimerie

– Dans les bibliothèques publiques 

– Dans le recyclage

– Dans les librairies

  • Ces formations se feront en lien avec le ministère de la Justice , le ministère de l’Education Nationale et le ministère  du Travail, de l’Emploi et du Dialogue Social

tumblr_md7kzgpanZ1rytemjo1_500


Le soutien à la sortie de l’illettrisme

  • Cette mission est complémentaire de la première. Quel que soit le niveau du participant, chaque livre lu est une bataille gagnée. La lutte contre l’illettrisme est menée par l’Education Nationale, qui repère et qui aide ceux qui ont les plus grandes difficultés de lecture.
  • Dans une volonté d’ouvrir le programme de lecture à tous, nous souhaitons accompagner ceux qui veulent continuer leur apprentissage avec une première lecture conforme à leur niveau et un accompagnement spécifique de la part des bénévoles.

 


Le soutien à l’offre de lecture des bibliothèques pénitentiaires

 

  • Depuis des années, les rapports et les professionnels reconnaissent la nécessité du développement de l’offre de lecture des bibliothèques en milieu pénitentiaire. Malgré une évolution positive qui témoigne dorénavant de l’existence a minima d’une bibliothèque par établissement pénitentiaire, la situation actuelle reste encore à améliorer, en termes de : Espaces insuffisants, accès compliqués, circulations difficiles, collections pas toujours actualisées, budgets restreints, personnels professionnels bibliothécaires en très petit nombre. Pour autant au-delà des actions relevant du livre et de la lecture, la bibliothèque a vocation à être le socle de l’ensemble des activités culturelles programmées au sein de l’établissement pénitentiaire.
  • Lire pour en sortir a signé, le 6 Juin 2018, une convention de partenariat avec l’établissement pénitentiaire de Paris-la-Santé et le SPIP de Paris. Ce partenariat, en plus d’organiser la mise en œuvre du programme de lecture, prévoit un rôle particulier de l’association dans la gestion des espaces bibliothèques-médiathèque.Avec ce projet, la mission de soutien à l’offre de lecture des bibliothèques pénitentiaires se concrétise en deux parties :
    • Le pilotage de la phase de création des espaces bibliothèques-médiathèque: après les travaux de rénovation de la maison d’arrêt, les espaces bibliothèque sont vides. Lire pour en sortir contribue au choix du mobilier, des documents et des fournitures nécessaires à la bonne tenue de ces espaces.
    • La gestion et l’animation des espaces bibliothèques-médiathèque après l’ouverture: une équipe de bénévole est constituée par Lire pour en sortir, dans l’objectif de gérer et animer les espaces bibliothèques-médiathèque après la réouverture de l’établissement pénitentiaire.

     

    Lire pour en sortir a, pour mener à bien sa mission, un bureau en zone administrative dans l’établissement.

 tumblr_miplufM07L1r30qaoo1_1280