Les missions

 

Grâce à l’action de l’association, un amendement à la récente loi de réforme pénale a été adopté et est entré en vigueur, qui permet aux personnes détenues de bénéficier de réductions de peines supplémentaires sur appréciation du travail de la part du Juge de l’application des peines, lorsqu’elles s’investissent : « dans l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et du calcul, en participant à des activités culturelles et notamment de lecture ».  (Article 721-1 du code de procédure pénale)

Ce nouveau dispositif est particulièrement important : après les maisons de la culture d’André Malraux, s’ouvrent désormais les « prisons de la culture ».

Dans ce cadre, l’association LIRE POUR EN SORTIR développe plusieurs missions : un programme de lecture favorisant les réductions de peines, la lutte contre l’illettrisme, le développement des activités culturelles en détention, la modernisation et la rénovation des bibliothèques pénitentiaires et le développement du travail et de la formation professionnelle dans l’industrie du livre.