Equipe

Alexandre Duval-Stalla, Président

Avocat et ancien secrétaire de la Conférence du Barreau de Paris, Alexandre DUVAL-STALLA est auteur de plusieurs livres aux éditions Gallimard. Consultant du département Prison-Justice du Secours Catholique, il enseigne également la philosophie politique à Sciences Po Paris. Membre du conseil d’administration de la Fondation Clemenceau, il est aussi membre de la Fondation Charles de Gaulle et de l’Association des Avocats Pénalistes. Depuis avril 2006, il anime son propre cabinet d’avocats, Duval-Stalla & Associés.

 

 

David Di Nota, Secrétaire général

David di Nota est un romancier, essayiste et dramaturge français. Mêlant indissociablement tragédie et comédie, David di Nota est également l’auteur d’une satire à succès (« Ta femme me trompe », Gallimard, 2013). Remarquée par Jean-Luc Godard et Milan Kundera, sa démarche a reçu le soutien de plumes célèbres (Neuhoff, Duteurtre,…) mais également la vive critique d’autres personnalités.                                 

 

 

Vincent Ollivier, Trésorier

vincent-ollivier-lire-pour-en-sortir

Vincent Ollivier est titulaire du DEA de droit international de l’Université Paris-II Panthéon-Assas, ancien attaché d’enseignement et de recherche auprès de l’Université Paris-II Panthéon-Assas et ainsi qu’ancien secrétaire de la Conférence des avocats au barreau de Paris (promotion 2005). Il exerce aujourd’hui une activité contentieuse dans les domaines du droit Pénal des affaires, droit Pénal Fiscal et douanier, contentieux civil et Droit international privé.

 

 

Olivia Resenterra, Directrice générale

Olivia Resenterra a étudié la philosophie à Poitiers, à Salamanque en Espagne, et à la Sorbonne, à Paris. Elle est l’auteur d’un essai, Des femmes admirables, publié aux éditions PUF en 2012. En 2016 elle a publié un roman, Le garçon, scène de la vie provinciale, aux éditions Serge Safran. Dans ce roman l’auteure entraîne ses lecteurs dans une analyse sans complaisance des rapports mère-fille et nous montre comment une rencontre anodine peut libérer des frustrations et désirs étouffés. En décembre 2016, Olivia Resenterra est venue présenter son roman à la Maison d’Arrêt pour femmes de Versailles. 

 

Anna Mellul, chargée de projet à La Réunion

Après un parcours orienté davantage autour du public des sans-abri, Anna a intégré l’équipe de Lire pour en Sortir en 2017 et a développé ses connaissances sur le milieu carcéral. Insulaire depuis octobre 2017, elle développe aujourd’hui, avec plus d’une dizaine de bénévoles, le programme de lecture et les activités culturelles de l’association sur l’Ile de la Réunion, dans les établissements pénitentiaires de Saint-Denis (centre pénitentiaire), Le Port (centre de détention) et de Saint-Pierre (maison d’arrêt).

 

Isaure De Lignerolles, responsable du programme de lecture et des activités culturelles

Voyageuse, aimant s’intéresser à des publics en marge de la société elle a d’abord travaillé pour promouvoir l’autonomie des femmes marocaines dans le cadre d’un service civique. Elle a repris par la suite des études pour devenir coordonnateur de projet de solidarité internationale et locale, réalisant ainsi un diagnostic au sujet des besoins des personnes en situation de rue à Bordeaux. Lors de sa seconde année, elle a intégré l’équipe de Lire pour en Sortir en tant que stagiaire durant 9 mois et fut, à son terme embauchée en tant que responsable du programme de lecture et des activités culturelles.