Accueil

juillet 25, 2015 Non Par lirepourensortir
Placer la lecture au cœur du processus de détention et de réinsertion, 
c’est assurer pleinement les objectifs d’une politique pénale responsable
«  Les  livres  que  j’ai  lus  en  prison  ne  m’ont  pas  seulement  apporté  une réduction effective dans la durée, mais m’ont aidé à devenir celui que j’aurais dû être vraiment.  »
Erwin  James,  un  ancien  détenu  ayant  bénéficié  du
programme brésilien de réduction de peine par la lecture
«  Lire  pour  en  sortir  »  est  une  association  loi  1901  à  but  non  lucratif qui pour objet de favoriser la réinsertion des personnes détenues par la lecture.

A cette fin, «  Lire  pour  en  sortir  » poursuit 5 missions : un programme de lecture favorisant les réductions de peines, la lutte contre l’illettrisme, le développement des activités culturelles en détention, la modernisation et la rénovation des bibliothèques pénitentiaires et le développement de la formation et de l’insertion professionnelles dans l’industrie du livre.

«  Lire  pour  en  sortir  » regroupe des écrivains, des éditeurs, des libraires, des magistrats, des avocats, des SPIPs et des personnels pénitentiaires.
«  Lire  pour  en  sortir  » a été fondé avec le soutien du Secours Catholique, premier réseau de bénévoles en milieu pénitentiaire en France, sur lequel l’association s’appuie pour assurer ses missions.
Grâce à l’action de l’association, un amendement à la récente loi de réforme pénale a été adopté et est entré en vigueur le 1er octobre 2014 qui accorde deux mois de réduction de peine supplémentaire pour les personnes qui s’investissent : « dans l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et du calcul, en participant à des activités culturelles et notamment de lecture ».